Tony Brise

Publié le par fraik

Tony Brise :


Image

Né en 1952 a Dartford, Tony débute le karting a 8 ans seulement et démontrera vite tout son potentiel, il remporte le titre de champion national en 1968...mais il devra continuer encore deux ans dans la catégorie, car malheureusement pour lui, il manque d'argent...

Cela sera son grand problème, car il fait des fonds pour monter dans la hiérarchie et Tony n'en a pas....

Malgré tout en 1970, il put faire quelques manches de Formule Ford sur une vieille Elden. Il fait de belles performances, suffisantes en tout cas pour s'offrir une Merlyn, plus compétitive.
Les résultats sont immédiats, il termine vice-champion.

Image
Derrière Williamson.

Bernie Ecclestone, le nouveau propriétaire de Brabham lui propose de faire un test. Il ne se fera pas, mais il trouvera en contrepartie en Warner un précieux soutien, Warner étant le patron de GRD.
Warner va le placer en F3 dans l'ancienne monoplace d'un certain Williamson, et remporte deux titres, justifiant la confiance qui lui avait été faite....

Il atteindra finalement le sommet, la F1 en 1975 grâce a Frank Williams.
Jacques Laffite, pilote habituel de l'équipe aux cotés de Merzario préfère s'aligner sur la manche de F2 (l'Eifelrennen, en RFA) qui est placée au même moment que le GP d'Espagne.
Williams prend donc Brise a sa place pour ce GP a Montjuich, dans les rues barcelonaises.
Et en qualifications, il réalise une admirable prestation, hissant sa monoplace vieille de 3 ans au 18e rang, derrière Reutemann, Ickx ou Donohue...Merzario, sur la nouvelle monoplace est 25e et bon dernier.

Mais ce GP est très très spécial, du fait que les pilotes sont mécontents des conditions de sécurité.
Depuis 1973, les consciences ont un peu évolué et les barrières très mal fixées inquiètent les pilotes qui refusent de courir si des améliorations ne sont pas portées.
Il le feront finalement après avoir eux-mêmes travaillé sur les barrières.....seuls les frères Fittipaldi et Merzario ne prendront pas part a la course, mettant pied a terre...

Image

Brise sera le suel pilote Williams engagé sur cette course qui n'aurait jamais dû avoir lieu, les accidents se succèdant comme prévu en nombre.
Au 25e tour des 75 prévus, ils ne sont déjà plus que 11 en piste...
Tony a fait jusque la une course correcte, il a même un instant occupé la 6e place mais il a du passer par son stand après une touchette....


Arrive alors le 26e tour et le drame.
Rolf Stommelen, sur la Embassy-Hill du champion Graham himself, occupe la tête après les abandons successifs des favoris, Lauda y compris....

En passant sur une bosse, son aileron arrière se casse.
La monoplace est alors proupulsée contre la rail d'en face avant de basculer de l'autre coté. 5 morts. Le pilote est sérieusement amoché mais s'en sortira....
La course est stoppée, enfin, après 4 tours....
Brise termine 7e, derrière Lella Lombardi, première et unique femme jusque là a avoir scoré.

Laffite de retour, Brise courra le GP de Monaco en F3...

Ce GP de Monaco sera l'un des derniers de Graham Hill, qui reprend le volant après le grave accident de son pilote allemand.

Mais il ne parviendra pas a se qualifier pour la course....Ce GP sera alors le dernier pour Hill.
Il en profite pour regarder la course et se décide alors a embaucher Francois Migault et Tony Brise pour piloter ses toutes nouvelles monoplaces.
L'objectif est elevé, mais Brise décroche une belle 7e place en qualifications a Zolder au GP suivant.
Il abandonnera rapidement, casse moteur.

GP suivant, Anderstorp, en Suède, chez Peterson.
Les qualifications sont plus dures, il ne partira que depuis la 17e place, mais encore une fois il écrase son équipier, cette fois-ci le néerlandais Schuppan.
Il fera une course sage, et a 20 tours du but, il est 5e !
Malheureusement sa mécanique le trahira avant la fin, mais il parvient a rallier l'arrivée en 6e position, marquant ainsi son premier point, mais aussi le premier pour l'écurie Hill.

A Zandvoort, Brise démontrera encore son talent, partant depuis la 7e place, après avoir étrillé Alan Jones, son nouvel équipier, de près de deux secondes, il parvient a profiter des conditions changeantes pour se hisser un moment en 5e position. Il ne terminera que 7e.
Au Paul Ricard, il mettra encore deux secondes a Jones, mais n'hérite que de la 12e place. Il terminera encore une fois 7e, a la porte des points.

Arrive alors Silverstone ou Graham Hill tire sa réverence au public britannique dans un vibrant tour d'honneur...

Jones réduira quelque peu l'écart, qui n'est plus que d'une seconde. Brise part 13e mais devra abandonner, en étant parmi les nombreux figurants des deux tours du chaos, quand la pluie se mit soudainement a tomber sur une partie du circuit, provoquant l'accident de 13 monoplaces en quelques instants....
Parti 17e sur la Nordschleife, il devancera Jones avant d'abandonner...et de lui laisser les deux points de la 5e position.

Image

Stommelen fait sonretour sur l'Österreichring, mais il éprouve visiblement de grosses difficultés...la course sera anonyme..Brise ne pourra suivre le rythme effrayant des leaders, terminant très loin de Vittorio Brambilla, vainqueur d'un GP dantesque.
Tony fait une belle qualification a Monza, 6e, alors que Stommelen ne décolle pas...malheureusement pour eux, la course sera fini dès le 2e tour.

Image

Le GP du Canada annulé, Tony en profite pour courir le GP de Long Beach pour F5000, sur une Lola de Dan Gurney.

Il fera mieux que se défendre, puisqu'il sera crédité du meilleur tour en course et aura pris a deux reprises la tête avant que sa mécanique ne rende l'âme...
Toutefois il était devant deux pilotes du nom de Al Unser et Mario Andretti...

Hill n'enverra qu'une monoplace pour le dernier GP, a Watkins Glen...et c'est Brise qui conduira.
Une course malheureusement anonyme, gentillement aidé par Henton afin de l'écourter.

Brise s'est vu confirmé pour 1976 et teste la nouvelle GH2 au Castellet. Hill n'alignera qu'une monoplace et Brise sera dela partie, on fonde de grands espoirs pour l'année prochaine...

En rentrant en avion avec Graham Hill (qui pilote), Smallman (le concepteur) et trois autres membres de l'équipe, tous les membres de l'équipage perdont la vie dans un crash dans la brume près de l'aérodrome d'Elstree....

Tony avait 23 ans.

Jojo la patate

Publié dans Pilotes

Commenter cet article