Roger Williamson

Publié le par fraik

 

Image

Né a Leicester en 1948, Roger commencera rapidement une brillante carrière en karting, couronnée de nombreux succès, Roger court en Mini Cooper pour l'année 1968, il s'impose rapidement également, affichant une belle pointe de vitesse qui laisse présger un bel avenir....

Image
(C'est celui qui pousse a droite.)

Il passe alors sur Cooper, et remporte le championnat Mini avec 14 victoires en 18 course.
Puis il court ensuite sur une Ford Anglia, devenant une véritable terreur dans les catégories inférieures outre-manche, remportant en 1970 le championnat 1000cc.
L'année suivante, on monte encore en grade en passant en F3.

Image

Equipé d'une March-Ford dans l'équipe de Tom Wheatcroft, il ne tarde pas a engranger ses premiers succès et il remmport ainsi que championnat Lombard et termine second de la série Shell.
Il a notamment triomphé 4 fois a Brands hatch, au Crystal Palace a deux reprises, Thruxton et Oulton Park.
Parallèlement il est l'équipier de Steve Thompson dans l'équipe britannique du championnat européen de F3.Ils terminent 5e.

Il décroche 14 victoires pour sa toute première saison en monoplace et remporte 3 récompenses, dont notamment le titre de "pilote de l'année" du British Racing and Sports Car Club.
A noter que Roger a devancé Jody Scheckter, Jochen Mass et Alan Jones...



En 1972 ,après avoir débuté l'année sur March, Wheatcroft grâce a ses belles performances parvient a décrocher un partenariat avec GRD.
Il remporte la série Forward Trust et la série Shell, remportant une grosse dizaine de victoires, notamment a Silverstone ou Anderstorp.

1973, Louis Stanley, qui dirige BRM, demande a Roger s'il est prêt a aidé au developpement de la nouvelle monoplace puisque selon Stanley, Regazzoni, le leader ne peut le faire.
Il utilisera en fait la P180 (ancienne monoplace) et malgré le mauvais temps, il fut très proche des meilleurs temp avant de connaitre un probleme de freins.
Stanley s'empressa alors évidemment de le mettre au volant de la P160...les records tombent....

Il cherche alors a signer Williamson dans son équipe au coté de Regazzoni, Lauda et Beltoise. Mais son mentor et ami Wheatcroft s'y oppose, il le veut dans une équipe Ford....
De nombreuses discussions se trameront alors, notamment chez Ken Tyrrell qui voudrait l'aligner en tant que 3e voiture sur les GP nord-américains.Encore un refus, Wheatcroft ayant normalement l'assurance de pouvoir louer une McLaren pour 1974, Williamson reste loyal et tente l'aventure avec lui.
Au milieu de la saison, bonne nouvelle, un deal est trouvé avec March, il debutera en F1 dès cette année a Silverstone.

Image

Pour son 1er GP, il se qualifie 22e sur 29, devançant notamment la Brabham de Watson ou la Shadow de Graham Hill !
Il est quand même a plus de 3 secondes de la pole de Ronnie Peterson sur sa Lotus.
Il aura moins de chance en course....a la fin du 1er tour, Scheckter (sur une 3eme McLaren) alors 6e, part a la faute a la sortie de Woodcote après avoir crevé un de ses pneus....il ne peut maîtriser sa monoplace qui gît en plein milieu de la piste !

Le carton de Silverstone...

Derrière c'est un véritable jeu de massacre et 8 monoplaces se crasheront, donc celle de Williamson.

"C'est arrivé si vite vous savez.Je sors de Woodcote, et la seule chose que je vois c'est des morceaux de monoplaces qui volaient dans tous les sens, en réflèxe je freine, mais c'est seulment le 1er tour, et les freins sont encore relativement froids.J'ai essayé alors de me coller au muret des stands, pensant que personne ne s'y trouverait mais je crois que j'ai touché l'arrière de quelqu'un et la voiture est partie....
Heureusement il n'y a pas eu d'incendie, car avec des reservoirs pleins....."

Image

On espère toutefois que la voiture sera réparée d'ici Zandvooort, prochaine manche du championnat, dans 2 semaines.

Il ne se qualifie pas trop trop mal, 18e sur 24, profitant de l'absence des deux Ferrari notamment.
Il navigue sans trop de problèmes dans le peloton, et profite aussi de fait que Scheckter soit suspendu afin d'éviter un carambolage.

Au 7e passage devant la ligne des stands, il est 13e.

Image

Mais en arrivant au virage Hondenvalk (l'endroit même au Piers Courage avait perdu la vie 3 ans plus tôt), son pneu avant gauche crève.
Il heurte alors la barrière extérieure, fixée dans le sable des dunes....

Sous le poids, sa monoplace se retourne et continue sa course grâce a l'élan a l'envers sur quelque mètres. Le réservoir ayant été touché, un début d'incendie apparaît...

Image

David Purley, son pouruisvant immédiat (et également proche, ils ont couru ensemble en F3) s'arrete alors afin de lui porter secours.

Image

Et incroyable, alors que le grand prix est télévisé devant le monde entier, il est le seul a le faire...;

Pourtant, se trouve a une petite centaine de mètres un camion de pompiers....
Pire, la course n'est pas interrompue....

Et encore pire, deux commissaires arrivent enfin, près de 30 secondes après, mais ils restent plantés, regardant Purley se débattre face au flammes et surtout face au poids de la March a l'envers qu'il faut retourner.

Image

Williamson n'est pas bléssé, il est conscient et demande pour l'amour de Dieu a Purley de le sortir de là....
Mais malgré sa bravoure, seul il ne peut pas....

Image

Pourtant pendant 3 bonnes minutes le feu n'est que minime, mais les commissaires ne l'aident pas.....quand soudain, le feu s'intensifia violemment....
Purley arracha alors un exctincteur des mains d'un commissaire qui venait enfin de s'en procurer un.
Mais c'est trop tard le feu est trop fort pour un seul petit exctincteur....

Les commissaires restent immobiles.....ce qui provoque la stupéfaction de nombreux spectateurs qui tenteront bien eux aussi de venir en aide.....mais la police les convaincra de rester sagement assis....

Image

Purley ne peut plus rien seul...il le sait....il est désolé...fou de rage....
Malgré le fait que Williamson etait complètement indemne....ils le laisseront mourir, asphyxié...
Quand enfin les secours arriveront, il est beaucoup trop tard.


Purley, en larmes. "Je pouvais pas la retourner...je savais qu'il allait bien, je l'entendais me hurler dessus, mais je pouvais pas.....j'essayais de les forcer de m'aider...;si seulement on avait pu la retourner...."
Il sera décoré (George Medal, la plus haute distinction civile)pour son acte de bravoure, mais avouera que ceic est bien futile....

Denny Hulme (champion du monde 1967) : " Je crois que le problème, c'est que les pilotes n'ont pas vu le sérieux de l'incident. Evidemment je n'avais pas imaginé que l'on laisse quelqu'un dans une voiture en flammes....jusqu'a ce que j'abandonne.

La première fois que je suis passé devant la voiture et que j'ai vu le pilote sortir de la voiture, je me suis dit que c'etait bon....

A la vue de l'autre monoplace,le tour suivant, je pensais alors que c'etait juste un accrochage car il y'avait une autre monoplace peu avant qui était immobilisée.. Le fait que cette voiture appartienne au pilote qui se débattait avec la voiture en flammes, cela ne m'a jamais traversé l'esprit.

Le feu etait mineur et si Purley aurait été aidé rapidement, Williamson aurait survécu. Au lieu de ça, ce fut un désastre. Il y avait des pompiers 200 metres plus loin mais ils n'ont pas bougé. J'ai du mal a comprendre.
Les officiels auraient du arrêter la course dès qu'ils savaient que c'était sérieux....on voyait la fumée depuis l'autre bout du circuit mais a cause d'ordres lamentables, un pilote est mort.

http://img262.imageshack.us/my.php?image=id191ag2.jpg (la photo n'est pas balisée volontairement.)

L'incident en live sur la TV néerlandaise.


Roger Williamson n'avait que 25 ans....

Jojo la pattate

Publié dans Pilotes

Commenter cet article